Notre promesse


Née de désirs, d’appétits et de curiosité, Finefleur fait aujourd’hui son éclosion.

Dans son ADN, il y a bien sûr un noyau incontournable, cette fameuse (et parfois infâme ) plante dite cannabis, réputée depuis l’aube de la civilisation. Cette plante aussi connue sous de multiples alias: marijuana, chanvre, pot, weed, ganja et tutti quanti.

Finefleur est née d’une volonté d’informer, de remettre les pendules à l’heure d’une réputation parfois malmenée . Dans un contexte où il règne encore souvent beaucoup de confusions et de perceptions, Finefleur veut mieux comprendre son essence, ses forces. Elle a l’intuition profonde que de nouveaux espaces s’ouvrent. Elle identifiera les méthodes les plus douces, satisfaisantes et responsables pour consommer le cannabis. Et, entre autres, autour de l’univers des « comestibles ».

Finefleur cherche à rassembler femmes et hommes autour d’une promesse. La promesse d’une relation intelligente avec le cannabis en combinant sagesse et finesse.. Où des mots, des sons et des images résonnent: douceur, partage, volupté, découvertes, sensations, bienfaits, célébrations etc. Il y aura là un pot-pourri de recettes bien faites, de savoirs partagés, de rencontres allumées.

La promesse enfin de concocter au fil du temps, avec la participation de sa communauté, une courte-pointe d’ initiatives, de services, de produits qui rendent la vie parfois un peu plus simple, un peu plus douce et, pourquoi pas, un peu plus drôle.

Notre approche


Toutes nos recettes sont bien sûr testées avant d’être publiées. Elles le sont évidemment pour leur goût et notre conviction qu’elles sauront plaire à une majorité d’épicuriens et de gourmets. Mais aussi, bien sûr, pour leur niveau d’éléments psychoactifs savamment dosé.

En suivant attentivement nos instructions de dosage des aliments et surtout des huiles et/ou beurres infusées au cannabis, et en suivant nos recommandations pour l’ingestion, nous nous assurons de transmettre notre philosophie de « la modération a bien meilleur goût ». Évidemment, tout comme pour l’alcool ou quelque autre substance psychoactive, il est essentiel que chaque personne détermine son propre seuil de confort et de tolérance. Nous ne saurions être trop prudent à cet effet.

|